L'art de la simplicité et du cocooning santé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Chers amis et visiteurs bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur le forum.

Partagez | 
 

 La vengeance de Cybèle

Aller en bas 
AuteurMessage
Iyäna

avatar


MessageSujet: La vengeance de Cybèle   Jeu 26 Avr - 10:12





Autrefois, à la place du monastère d'Aghetto, il y avait un temple païen dédié à Cybèle, déesse des moissons. Non loin de là, se trouvait un petit lac nommé Laghet (petite lac). Un ruisseau le traversait. Aujourd'hui le lac a disparu mais le ruisseau, lui, coule toujours et c'est à lui que l'on donna le nom de Laghet.
Des jeunes filles étaient chargées de l'entretien du temple, à l’instar des vestales romaines. Mais la règle pour elles était plus dure. Car pour les servantes de Cybèle, le vœu de renoncer au mariage devait être définitif.
Elles étaient toutes très belles et nobles de naissance. C ' était la volonté de la déesse. Elle entendait que le sacrifice des recluses fut total.
Cybèle jouit de la plus sympathique réputation. Cheveux longs couleur des blés présidant aux récoltes d'automne, coiffée de pampres prometteurs, avec son beau regard d'azur.
Et bien de méchantes langues sussuraient que sa réputation de générosité était un peu surfaite, que plus ou moins consciemment, sous son air doux, elle se réjouissait à la vue des jolies créatures brimées.
Cybèle, femme de Saturne éprouvait un brin de jalousie à la vue du bonheur des autres.
Ce serait humain, et nous savons que les Dieux de l'Olympe n’étaient exempts des faiblesses de certains humains.
Les jeunes servantes n'étaient pas cloîtrées mais ne devaient sortir qu’en groupe. Vêtues d'une longue tunique immaculée et le visage recouvert d'une mousseline opaque. On ne sait comment cela commença mais une idylle se noua entre l'une d'entre elles, Phyllis, et un jeune pâtre.
Beau jeune homme musclé aux boucles brunes, Ambrosius avait l'air d'un jeune Dieu. Malgré les luttes de leur conscience et des dangers qui les menaçaient, ils réussissaient à organiser de secrètes rencontres. Elles avaient lieu au bord de ce petit lac. A chaque rendez-vous le pâtre lui amener des présents délicieux, tels des fruits magnifiques, gorgés de soleil, des fleurs rares cueillies sur des sommets inconnus de la jeune fille. Ainsi que le ferait un esclave à la Déesse.
Phyllis dévoilait son doux visage pour gouter à ces délices....
Leur destin ne pouvait se lier mais ils se refusaient à parler de l'avenir bien que cela les hantait. En se quittant il reprenaient conscience du risque tragique qu'ils encouraient.
Ce soir là, en s’éloignant, Phyllis entendit la douce et mélancolique mélodie du pipeau d' Ambrosius qui s'envolait jusqu’à ses oreilles comme le murmure d'un adieu.
Un affreux matin pourtant si lumineux, ils s'étaient rejoints comme à l’accoutumé. Alors que penchés au-dessus de l'eau du petit lac ils contemplaient le reflet dansant de leur visage, brutalement apparut le visage de Cybèle! La grande Déesse s'était-elle aperçu que Phyllis remplissait son devoir avec un peu moins de zèle? Etait-ce de la délation?
Quoiqu'il en soit, sa colère fut terrible!
Elle apparut devant le couple, grande et puissante, les foudres de son fils Jupiter dans les mains. Malgré la faute commise, elle hésita à frapper, mais cela méritait à ses yeux un châtiment exemplaire. Sans parvenir à les foudroyer, elle décide de priver Phyllis de son apparence humaine en la changeant en hirondelle. Fou de chagrin, Ambrosius, courut vers la crête d'où il se jeta dans le vide. Avant même qu'il n'atteigne le sol pour mourir, la déesse tire une flèche qui cloue le jeune pâtre et le métamorphose en pin. D'où l’emblème de Laghet, du pin dans la roche.
Chacun assure qu'on voit à chaque aurore les branches du pin, s'étirer, se tendre vers le ciel comme des bras. Se détachant, seule, de la ronde de ses sœurs, on a également surpris une hirondelle voleter autour de l'arbre gémissant.
Il paraitrait que les jeunes amoureux retrouveraient leur apparence première et se marieraient, lorsque, sous la pioche avide des hommes, le petit lac serait remis à jours....

Contes et légendes du pays Niçois
Revenir en haut Aller en bas
http://dea-materre.blogspot.com
 
La vengeance de Cybèle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne Fête Cybele

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mandy Art Femina :: ✫ Au coin du feu ✫ :: Les contes et légendes-
Sauter vers: