L'art de la simplicité et du cocooning santé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Chers amis et visiteurs bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur le forum.

Partagez | 
 

 La légende de Mélusine

Aller en bas 
AuteurMessage
Iyäna

avatar


MessageSujet: La légende de Mélusine   Sam 5 Mai - 6:51

Mélusine la fée était d'origine royale. En effet, sa mère, la fée Présine, avait charmé et épousé Elinas, le roi d'Albany (Ecosse, en celte), non sans lui avoir fait promettre, avant leur mariage, de ne jamais essayer de la voir pendant ses couches. Elinas, oubliant sa promesse, enfreignit l'interdit. Présine dut alors se réfugier avec ses trois filles, Mélusine, Mélior, et Palestine, dans l'île perdue (île d'Avalon).
Lorsqu'elles devinrent grandes, usant de leurs pouvoirs de fées, elles décidèrent d'enfermer leur père dans la montagne magique de Northumberland. Cela parut bien trop sévère à Présine qui jeta un sort sur ses filles.

Mélior fut enfermée au "chastel de l'Esprevier en la Grant Arménie", où elle devra prendre soin d'un épervier dont la garde lui est confiée: elle pourra tout concéder aux preux chevaliers qui parviendront au château, sauf son amour. Palestine, enfermée dans une montagne de l'Aragon, devra garder le trésor de son père, jusqu'au jour où un chevalier de sa famille viendra la libérer. Mélusine qui était la plus coupable subit le châtiment le plus sévère.

Présine dit àMélusine : " Tous les samedis tu seras serpente du nombril au bas du corps. Mais si tu trouves un homme qui veuille bien te prendre pour épouse et promettre de ne jamais te voir le samedi, tu suivras le cours normal de la vie. Toutefois si ton mari vient àpercer ton secret, tu seras condamnée àretourner au tourment jusqu'au jugement dernier".

Mélusine rencontra Raymondin, fils du roi des Bretons, dans la Forêt de Cé près de Lusignan. Ce dernier, revenait d'une chasse au sanglier au cours de laquelle il avait accidentellement tué son oncle Aimery, comte de Poitiers. Mélusine lui apparut dans toute sa beauté, il en tomba immédiatement amoureux et la demanda en mariage.

Avec ses pouvoirs, Mélusine réussit àfaire innocenter Raymondin. La fée, accepta de l'épouser et lui fit promettre de ne pas douter de son origine et de ne jamais chercher àla voir le samedi. En échange, elle offrit àRaymondin la fortune ainsi qu'une nombreuse et longue descendance. Mélusine a toujours paru àRaymondin un miracle de bonté: elle élève ses dix enfants avec sagesse et leur forme une âme grande et généreuse. Mais presque tous portaient sur son corps un signe visible de l'infamie maternelle: l'un avait sa joue marquée d'une patte de lion, un autre n'avait qu'un seul œil, ou une dent de longueur démesurée, ou encore une tache velue qui déparait son nez. Grâce aux arts magiques de leur mère, ils connurent pourtant une vie heureuse.

Dès la première année de leur mariage, Mélusine entreprit la construction de Vouvant, de Mervent et de la tour de Saint-Maixent: autant de places fortes qui contribuèrent à l'immense puissance de la famille Lusignan. Une seule nuit lui suffisait pour édifier les plus imposantes forteresses (Tiffauge, Talmont, Partenay), des églises comme Saint-Paul-en-Gâtine, surgi au milieu des champs, les tours de la Garde àLa Rochelle et celles de Niort, et la ville même de Lusignan. Elle étendit leur domaine sur le Poitou, la Guyenne, la Gascogne, la Bretagne.

Un samedi poussé par la jalousie de son frère, le comte de Forez, Raymondin transgressa l'interdit et il fit avec la pointe de son épée un trou dans la solide porte en fer qui gardait le chambre de sa femme. Et voici ce qu'il vit:

"Mélusine se baignait dans une moult grande cuve de marbre, en signe de femme jusqu'au nombril, et se peignait les cheveux; et, du nombril en bas, en signe de queue d'une serpente, grosse comme une quaque à hareng, et moult longuement débattait sa queue en l'eau tellement qu'elle en faisait jaillir jusqu'à la voûte de sa chambre"

Dans un cri, Mélusine trahie s'enfuit par la fenêtre en prenant la forme d'un serpent ailé. Plus jamais son mari ne la revit sous forme humaine, repentant et désespéré, il s'enferma dans un cloître.

Toutefois, la légende raconte que Mélusine revient pendant trois jours, à chaque fois que l'une des forteresses qu'elle avait construites change de maître, et qu'elle apparut sous sa forme de serpent, comme une messagère de mort, toutes les fois que l'un de ses descendants mâles fut sur le point de mourir.
Source: Mélusine roman en prose du XIV siècle de Jean d'Arras.
Revenir en haut Aller en bas
http://dea-materre.blogspot.com
 
La légende de Mélusine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ciudad del Este: la légende mystérieuse
» La légende de Rocherousse
» Jules CESAR dans la légende arthurienne
» Mélusine....
» Légende des icônes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mandy Art Femina :: ✫ Au coin du feu ✫ :: Les contes et légendes-
Sauter vers: