L'art de la simplicité et du cocooning santé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Chers amis et visiteurs bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur le forum.

Partagez | 
 

 La Maïsetto

Aller en bas 
AuteurMessage
Iyäna

avatar


MessageSujet: La Maïsetto   Mer 25 Avr - 15:59

Quelles sont ces eaux qui portent le nom de la maïssetto et qu'elle a fait un jour déborder?
Ce sont celles qui tombent dans la Roya et sont tributaires de l'autre rive de la Tinée.

La maïssetto n'était qu'une gamine de dix ans dont la mère avait été reçue maïssa, ou sorcière.
La maïssa initie tous ses enfants dés le plus jeune âge à la sorcellerie, ce qui leurs permettaient de jeter leur premiers sort avant même qu'ils ne perdent leur première dent de lait.

Un jour, l'une des maïssato se targuait devant ses petites camarades, de l'être par filiation. Le défi de montrer son pouvoir fut lancé.

C'est à l'aide de certains signes cabalistiques et de certains mots d'hébreux qu'elle avait retenus, qu'elle fit éclater un orage terrible au milieu d'un ciel serein.
Grêlons et paquets d'eau, sans compter les coups de foudre s'abattaient sur les épaules des bergerettes, assommaient leurs agneaux et faisaient déjà du pacage au marécage.
Elles supplièrent donc l'aventurière de dompter les éléments qu'elle avait déchaînés.
La petite maïsetto fut alors bien embarrassée et penaude. Elle s'apercevait trop tard qu'elle était loin d'être maïssa consommée.
Elle avait bien su invoquer Astaroth qui fait pleuvoir mais elle avait oublié Belzebuth, celui qui à son gré, ferme les cataractes du ciel.

Il fallait voir comment ces cataractes, toujours ouvertes, avaient transformé le ruisselet descendant du Mt Rionet à la Roya en un torrent impétueux, dont les flots bondissaient par cascades dans cette sage rivière, devenue si grosse et si violente, qu'elle refoulait la Tinée elle-même hors de son large lit.

La maïssa en promenade voyant flotter sans vie parmi les troncs d'arbre, une telle foison d'agneaux, de béliers, de boucs, et même le cadavre d'un berger, se douta qu'un des ses enfants était à l'origine de ce drame terrible.
En un clin d'oeil à cheval sur son balai, elle se transporta au milieu des bergerettes éplorées et sue se faire obéir de Belzebuth, dont le souffle dissipa les nuages et sécha le sol.

La maïssa gifla bien aigrement la maïssetto:
" Tout mal que tu feras, te reviendras par trois fois!"

Le premier retour fut sa mère qui la renia, sa seconde punition vint vite.
La maïssetto, pétrifiée de stupeur comprit toute l'envergure de sa faute et se jeta dans le torrent sauvage.
La troisième et la pire des punitions, fut une âme errante dans les limbes pour l'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
http://dea-materre.blogspot.com
 
La Maïsetto
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mandy Art Femina :: ✫ Au coin du feu ✫ :: Les contes et légendes-
Sauter vers: