L'art de la simplicité et du cocooning santé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Chers amis et visiteurs bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur le forum.

Partagez | 
 

 La Tarasque

Aller en bas 
AuteurMessage
Iyäna

avatar


MessageSujet: La Tarasque   Mer 25 Avr - 16:02

La Tarasque / un genre de dragon d'eau:



Originaire de Galatie, en Asie Mineure, fille du Léviathan biblique et de la Bounge, la tarasque a émigré vers le Rhône pour s'établir dans les marais qui se trouvent entre Arles et Avignon, dans les "bois noirs" de Nerluc, là où fut édifiée plus tard la ville de Tarascon. Cet animal fabuleux est un dragon d'eau à face de lion, avec une mâchoire pourvue de dents acérées, une crinière de cheval, six pattes d'ours et une queue de serpent. Ses écailles tranchantes et ses griffes mettent en pièces ses victimes, tandis ses naseaux exhalent un souffle empoisonné. Bouchant le courant du Rhône, dévorant le bétail et terrorisant la population locale, la tarasque fut maitrisée par Ste Marthe qui parvint à la lier avec sa ceinture. La bête fut finalement lapidée par les habitants, qui édifièrent un château au-dessus du repaire du dragon. Depuis, chaque année, le lundi de Pentecôte, les habitants de Tarascon défilent en procession en suivant une effigie de la tarasque, portée par treize hommes, en chantant: "La gadeù, Lagadigadeù, la tarascou! La gadeù, lagadigadeù, lou casteù!"

Source: Encyclopédie du Merveilleux de S. Gestin

C'est une statue trouvée au début du 19° qui lève un peu le voile sur ce mystère. A l'époque les archéologues ne surent trop comment l'interpréter, ce ne fut qu'il y a quelques années que j'assistais à une conférence donnée à Noves par des chercheurs qui voulaient communiquer aux Novais, les découvertes qu'ils avaient faites sur leur patrimoine culturel.

Pour situer, Noves est un petit village à côté de la Durance (lieu de passage depuis les débuts de l'humanité). Il se compose de deux collines, l'une où est bâtit le village (au sommet le château), l'autre est dominée par la chapelle du Puech (le pieu) et au bas se trouve le cimetière. Bien entendu, la chapelle et le cimetière furent construits sur d'anciens lieux de cultes païens.
C'est là, tout près du cimetière, que fut trouvée la Tarasque, accompagnée d'objets rituels (coupe...).

Elle date d'environs 200 av.JC, et elle est d'origine gauloise.
Il faut savoir qu'à l'époque, un fleuve aussi grand que la Durance, symbolisait pour les gaulois, une frontière entre le monde des vivants et celui des esprits.
La tarasque donc, est une sorte de lion à tête de crocodile. Dans sa gueule on voit le bras d'un humain qu'elle est entrain de dévorer.
Ses pattes avant reposent sur deux têtes masquées qui représentent la manne des aïeux.
On voit contre son ventre, un sexe en érection.

Bien sûr, on ne sait rien des cérémonies et rituels qui entouraient ce dragon, mais voici ce que j'ai retenu de l'hypothèse qu'ont avancée les historiens et archéologues qui se sont penchés sur son histoire...
Cette tarasque est une être psychopompe, elle symbolise la mort et la réincarnation.
La mort est vue comme un moment terrible... comme être dévoré par un dragon.
Ensuite, la bête digère et par cette digestion, elle fait un tri. D'un côté les déjections éliminent le "mauvais de l'âme", de l'autre côté, elle redonne la vie (grâce au pénis).
Sans doute les aïeux sur lesquels elle s'appuit l'aident-il à effectuer ce tri : séparer le subtil de l'épais, et purifier.
Revenir en haut Aller en bas
http://dea-materre.blogspot.com
 
La Tarasque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tarascon, Fête de la Tarasque 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mandy Art Femina :: ✫ Au coin du feu ✫ :: Les contes et légendes-
Sauter vers: